Comment se déroule une séance de tai-chi ?

835
qi, qi-gong, chi

Dans l’histoire de la culture et la médecine chinoise, le tai-chi occupe une place importante. Grâce à ces nombreux bienfaits, plusieurs personnes dans le monde s’intéressent de plus en plus à l’apprentissage et la maîtrise du tai-chi. Si vous souhaitez apprendre le tai-chi, voici comment se déroulent ses séances.

Les exercices d’échauffement

Véritable dérivé des arts martiaux chinois, le tai-chi est une activité physique ou corporelle composée de plusieurs mouvements spécifiques qui font occasionner des dépenses énergétiques au niveau du corps. Considéré comme un outil de défense en cas d’attaque corporelle, le tai-chi représente plutôt une discipline spéciale dans la médecine chinoise. Ces nombreux bienfaits sur la santé et le mental dépassent largement son intérêt dans les combats. Autrefois dispensé uniquement en Chine, le tai-chi est aujourd’hui enseigné un peu partout dans le monde et notamment en Europe. Pour réaliser une bonne séance de tai-chi, un échauffement physique efficace et spécial est nécessaire. Peu importe le centre de formation choisi, toute séance de tai-chi commence toujours par cette phase.

A lire en complément : Pourquoi le médecin prescrit-il des analyses biomédicales ?

Les exercices d’échauffement qui représentent la première étape d’une séance de tai-chi sont composés de plusieurs mouvements corporels. Ces exercices débutent par des étirements des membres du corps comme le bras, les pieds, la hanche, etc. Ensuite, des activités de flexion et rotation s’effectuent au niveau des articulations comme la cheville, le genou, les poignets des mains et la colonne vertébrale. Tous ces exercices doivent impliquer l’ensemble des muscles du corps afin de faciliter la suite de la séance. C’est pour cette raison que les cours de tai-chi sont interdits aux personnes présentant des conditions physiques inquiétantes. Il s’agit notamment des personnes avec des fractures ou des blessures musculaires très graves.

Les exercices de Qi Gong pour la maîtrise du corps et de l’esprit

Le qi gong est indissociable du tai-chi. C’est une discipline qui consiste à maîtriser les mouvements du corps à travers l’esprit. Elle se focalise essentiellement sur des exercices lents à travers la médiation. Le qi gong est la deuxième étape qui succède à l’échauffement lors d’une séance de tai-chi. Son but principal est de permettre aux apprenants de maîtriser les méthodes de gestion de la posture, la respiration et l’établissement de la connexion entre le corps et le mental. Le qi gong dure généralement 20 minutes après les exercices d’échauffement. Il débute par des exercices de respiration sur plusieurs postures. Ensuite, des mouvements corporels lents sont réalisés en coordination avec des méthodes de visualisation fixes. Pour terminer cette étape, les élèves apprennent à lâcher prise à travers des mouvements de relâchement suivi d’une petite méditation profonde pour calmer l’esprit.

Lire également : Quels sont les symptômes et examens de diagnostic du cancer de la prostate ?

Les mouvements de tai-chi

La dernière étape qui compose une séance de tai-chi est la réalisation des mouvements de la discipline elle-même. Le principe fondamental de ces mouvements est d’apprendre à ralentir. À travers la lenteur, les apprenants doivent sentir le courant énergétique au moment de la réalisation de chaque mouvement. Ces mouvements sont simples et consistent à déplacer le poids du corps entre les deux jambes et des mouvements d’alternance au niveau des bras. Après la maîtrise de ces mouvements, les apprenants sont initiés aux mouvements du tai-chi avec l’utilisation des armes. Ces mouvements conduisent à une parfaite concentration de l’esprit afin de maîtriser le maniement correct des armes.