L’impact du solstice d’hiver sur les écosystèmes

364
person sitting on grass lawn during sunset

Le solstice d’hiver, c’est le jour où la journée est la plus courte et le soleil le plus bas. Il se déroule sur Terre entre le 21 et le 22 décembre dans l’hémisphère nord. Ce solstice a un impact sur les écosystèmes, que ce soit sur les marées ou sur les espèces par exemple. Voici les différents impacts du solstice d’hiver.

Impact sur les plantes

Voici les impacts de ce phénomène sur les plantes.

A découvrir également : Louer une voiture pour conserver votre liberté pour visiter la Martinique !

La saison froide et le manque de lumière

Les plantes ont besoin de bonnes températures pour avoir une bonne croissance, or, à cette période, les journées sont courtes et le solstice marque le début de la saison froide.

De plus, la lumière est nécessaire pour la photosynthèse, qui permet aux plantes de vivre. Lorsque les jours sont courts, il y a moins de soleil, et les plantes peuvent recevoir moins de lumière.

A découvrir également : Pogu Live : les sites similaires

Le manque de chaleur

Certaines espèces sont tuées par le froid car elles ont besoin de chaleur. D’autres ont des mécanismes de résistance au froid qui leur permettent de résister à ces changements de température.

Impact sur les espèces d’animaux

Sur les animaux aussi, les conséquences ne sont pas négligeables.

Impact sur leur vie

Les animaux migrateurs, dans les régions tempérées, vont se déplacer vers des endroits où il y a des températures plus chaudes afin de bien vivre cet hiver. Les oiseaux en font partie par exemple.

Dans les régions froides telles que l’arctique, dans l’hémisphère nord, le solstice marque le début de la nuit polaire, période où le soleil ne se lève pas : il fait donc nuit toute la journée. Cela peut avoir un impact sur les animaux qui dépendent de la photosynthèse pour vivre (notamment les herbivores).

En revanche, les animaux de ces régions savent résister à l’hiver et ont développé au fil des siècles des adaptations au froid comme des couches de graisse pour les ours.

Impact sur leur cycle biologique

Les oiseaux, pour survivre à l’hiver, doivent accumuler assez de graisse pour se créer une couche de chaleur. Ils doivent résister afin de pouvoir se reproduire au printemps. Les animaux qui hibernent font également la même chose, puisqu’ils se protègent du froid et cherchent un endroit où hiberner.

close up photo of tree bark during golden hour

Impact sur les marées

Voici les conséquences du solstice sur les marées.

Quelles répercussions ?

Les marées, causées par la gravitation du soleil et de la Lune, sont différentes lors du solstice d’hiver. À ce moment-là, le Soleil et la Lune sont perpendiculaires à l’axe de rotation de la Terre. Cela crée une situation où les marées sont plus basses que la normale. Il y a également moins d’eau en hiver.

Des exemples concrets de conséquences pour les espèces d’animaux

  • les crabes
  • les oiseaux de mer
  • les moules ou homards

Les crabes dépendent des marées basses car ils se nourrissent des algues. Lorsque les marées sont basses, les crabes ont moins de temps pour se nourrir et peuvent être plus exposés aux prédateurs, qui peuvent les prendre pour cible.

Les oiseaux d’eau peuvent avoir moins de temps pour se nourrir, et auront des difficultés à trouver à manger. De plus, ils se cachent souvent pour la reproduction dans des îles entourées d’eau à marée haute, mais à marée basse si, et cela les expose aux prédateurs.

Les moules ou encore les homards dépendent des marées basses pour se reproduire. Lorsqu’elles sont faibles, les œufs peuvent être plus susceptibles d’être emportés par les courants d’eau.