Comment identifier et se débarrasser de la mérule

804

La mérule (Serpula lacrymans) est un champignon destructeur du bois que l’on trouve dans la plupart des régions du monde. Bien qu’elle affecte le bois des forêts, la mérule est surtout connue pour sa capacité à détruire le bois des navires et des maisons. Découvrez comment l’identifier et la traiter.

Identification de la mérule

Il est important d’identifier si la pourriture du bois est causée par la pourriture sèche ou par un autre champignon destructeur du bois, comme l’une des pourritures humides. En effet, la mérule ou pourriture sèche a la capacité de se propager à travers des matériaux de construction autres que le bois, ce qui permet aux épidémies de se propager rapidement dans un bâtiment.

A voir aussi : Impôts : pourquoi le fisc me réclame de payer deux taxes d'habitation ?

C’est pourquoi des mesures supplémentaires (par exemple, la stérilisation de la maçonnerie) doivent souvent être prises pour traiter les foyers de la mérule,en plus de celles nécessaires pour traiter les foyers d’autres champignons de pourriture du bois.

Les signes typiques pour reconnaitre la mérule sont les suivants :

A voir aussi : Quel est le rôle de Mon Accompagnateur Renov en 2024

  • Le bois se rétrécit, s’assombrit et se fissure de manière cuboïdale.
  • Une peau soyeuse de couleur grise à champignon, fréquemment teintée de taches lilas et jaunes, se développe souvent dans des conditions moins humides. Cette « peau » peut être pelée comme un champignon.
  • Un mycélium blanc, duveteux, de type « ouate », se développe dans des conditions humides. Des  » gouttes de larmes  » peuvent se développer sur la croissance.
  • Des brins se développent dans le mycélium ; ils sont cassants et, lorsqu’ils sont secs, ils se fissurent lorsqu’on les plie.
  • Les fructifications sont des crêpes ou des crochets mous et charnus dont la surface est orange-ocre. La surface présente de larges pores.
  • De la poussière de spores de couleur rouge rouille est souvent observée autour des organes de fructification.
  • La pourriture active produit une odeur de moisi et d’humidité.

Contrôle et traitement de la mérule

La mérule n’affecte que les bois humides, généralement ceux dont le taux d’humidité est supérieur à 20 %. C’est pourquoi l’élimination de la source d’humidité doit être au cœur de toute stratégie d’éradication de la mérule.

Le bois peut devenir humide pour un certain nombre de raisons. Parmi les causes les plus courantes, citons les fuites de machines à laver, de bacs à douche, de baignoires, la condensation, etc. L’humidité peut également provenir de l’extérieur du bâtiment, par exemple de toitures qui fuient, d’humidité ascendante ou d’humidité pénétrant dans les murs. Quelle que soit la source de l’humidité, si l’on y remédie et qu’on laisse le bois sécher correctement, la mérule sera finalement contrôlée.

Cependant, il n’est pas toujours possible ou pratique d’être sûr que le bois restera sec à long terme. Il est donc important de prendre des mesures secondaires pour se défendre contre une réinfection. Tout bois affecté doit être retiré et remplacé par du bois prétraité. Tout bois restant qui risque d’être affecté par la mérule doit être traité avec un fongicide efficace. Si la mérule a traversé la maçonnerie, il faut l’isoler par un confinement physique et/ou une stérilisation de la maçonnerie.