Les modalités d’obtention d’un permis de conduire

107
sunlight piercing through Volkswagen steering wheel

Conduire un véhicule nécessite d’avoir de bonnes connaissances et de respecter l’ensemble des notions du Code de la route. Elle requiert de maîtriser la réglementation routière et de posséder des aptitudes spécifiques telles que l’anticipation, la vigilance, etc. Ainsi, pour se voir accorder l’autorisation de conduire, chaque candidat est évalué lors d’un examen théorique, le Code de la route, et un examen pratique en conditions réelles. Selon le type de permis convoité et les aptitudes physiques du candidat, les modalités d’inscription sont différentes. Voici l’essentiel à retenir sur la question.

Les conditions pour les cas spécifiques

Les cas spécifiques concernent les personnes en situation de handicap et les candidats libres. Ces derniers peuvent aussi obtenir les permis en ligne B, C, D et A dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur.

Lire également : Les 10 voitures d'occasion les plus fiables

Les modalités pour les candidats libres

La loi Macron du 1er novembre 2014 a apporté des modifications importantes dans les démarches pour obtenir le permis de conduire. Désormais, les personnes qui souhaitent se présenter sans passer par une auto-école sont soumises aux mêmes formalités que les autres. En tant que candidat libre, vous devez vous-même accomplir l’ensemble des formalités administratives pour vous inscrire aux examens. Celles-ci commencent par le fait de créer un compte usager sur la plateforme en ligne de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS).

Les formalités pour les candidats en situation de handicap

Les individus présentant une mobilité réduite ou d’autres formes de handicap peuvent également obtenir un permis de conduire. Pour ce faire, ils doivent se soumettre à un examen d’aptitude devant la commission médicale de leur préfecture. Si un candidat est déclaré apte, il recevra un certificat médical qui lui permettra de se présenter à l’examen du permis. En fonction du type de handicap du candidat, la commission médicale va déterminer les aménagements à effectuer sur le véhicule.

A découvrir également : Pourquoi prendre une assurance auto temporaire ?

Les modalités d’obtention du permis de catégorie A (Permis Moto)

Pour obtenir le permis A, vous devez être âgé de 20 ans minimum. Pour les catégories A1 et A2, il faut respectivement avoir au moins 16 et 18 ans. En ce qui concerne le permis AM, anciennement connu sous l’appellation de BSR, le candidat doit avoir au minimum 14 ans.

Avant de passer le permis A, vous devez disposer de la catégorie A2 depuis au moins 2 ans. Cette exigence permet de justifier que vous avez accumulé de nombreuses heures de conduite. Ensuite, il vous faudra suivre une formation d’une durée de 7 heures. En ce qui concerne le permis A1, le candidat doit présenter une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) pour pouvoir passer les examens du code. Il devra aussi passer les épreuves de conduite avec succès. Enfin, pour le permis AM, vous devez suivre une formation de 7 heures dans le cadre d’une auto-école. Les permis de catégorie A n’exigent pas d’examens médicaux.

Les formalités pour obtenir le permis de catégorie B (Permis Auto)

Pour passer le permis de catégorie B, vous devez remplir les conditions d’âge. Les permis B et BEA sont accessibles aux candidats âgés de 15 ans. Ils doivent cependant suivre un apprentissage anticipé à la conduite (AAC). À partir de 16 ans, le candidat doit suivre une conduite encadrée ou une conduite supervisée s’il a plus de 18 ans. Pour les permis B1 et BE, l’aspirant doit avoir respectivement 16 et 18 ans.

Vous devez être titulaire de l’ASSR pour pouvoir passer les permis B, B1 et BAE. Il vous faudra également passer l’examen du code et celui de conduite. Les candidats pour l’obtention du permis BE doivent posséder la catégorie B, puis suivre une formation de 7 heures pour obtenir une attestation. Les permis de catégorie B n’exigent pas d’examens médicaux sauf pour ceux qui présentent un handicap.

Les formalités pour l’obtention du permis C (Permis Professionnel)

Il faut être âgé de 21 ans au minimum pour passer les permis de catégorie C et CE. Pour les permis C1 et C1E, l’âge minimum est de 18 ans. Toutefois, il faut relever que les conditions d’âge ne s’appliquent pas aux candidats qui suivent une formation professionnelle dans la conduite.

En ce qui concerne la formation et les épreuves, les candidats doivent déjà être titulaires d’un permis B pour pouvoir passer la catégorie C et C1. Ensuite, ils doivent passer l’examen du code et de sécurité routière, ainsi que les examens de conduite en circulation et hors circulation. Pour obtenir le permis C1E, il faut au préalable disposer de la catégorie C1.

Enfin, pour passer un permis CE, vous devez avoir un permis C. Vous devez ensuite braver l’épreuve théorique du code, ainsi que les deux épreuves pratiques de conduite (sur les voies de circulation routière et en dehors). Les candidats doivent se soumettre à un contrôle médical avant chaque épreuve.

Les formalités d’obtention du permis de catégorie D (Permis Professionnel)

Ce permis n’impose pas de condition d’âge aux candidats qui préparent un diplôme professionnel dans les métiers de transport. Pour les autres cas, il faut avoir 24 ans pour le permis D et DE, et 21 ans pour la catégorie D1 et D1E.

À propos de la formation, les candidats au permis D et D1 doivent disposer de la catégorie B. Ils doivent ensuite passer par les épreuves du code et des deux conduites. Pour le permis D1E, il faut déjà avoir la catégorie D1 et passer les examens du code et de conduite. Ces examens sont également exigés suite à la présentation du permis D pour obtenir celui de catégorie DE. Tous les candidats, pour l’obtention du permis de conduire permettant de transporter les personnes, doivent se soumettre à un examen médical.