Comment arrêter un Plan Epargne Retraite ?

1533

Le Plan Épargne Retraite fait partie de l’un des revenus complémentaires pour la retraite. Il est possible de l’arrêter une fois l’âge de la retraite atteint. Cependant, avec quelques assouplissements de la loi Pacte, il est possible de l’arrêter plus tôt. Alors, comment procéder ? Voici toutes les grandes étapes qui vous sont présentées ici.

Le fonctionnement du Plan Épargne Retraite

Le PER est considéré comme un placement tunnel. De ce fait, la seule manière de le casser est d’atteindre la retraite. Des versements doivent alors être : faits de manière régulière dans le but d’augmenter le capital. Le seul moyen d’y avoir accès est d’attendre votre retraite. Mais avec les nouvelles prédispositions de la loi Pacte vous pouvez y avoir accès avant le terme.

A voir aussi : Préparez votre avenir sereinement grâce à une planification financière efficace pour la retraite

Débloquer son PER avant la retraite sous certaines conditions

Comme énoncé plus tôt, vous pouvez maintenant clôturer votre PER avant son terme. Néanmoins, cela n’est possible qu’en cas de force majeure. Le PER peut donc être, arrêté dans le cas :

A lire en complément : Etablir le plan de financement prévisionnel

  • de la mise en invalidité du souscripteur ;
  • du conjoint marié ou pacsé ;
  • de perte de droit à l’allocation chômage ;
  • de la constitution d’un dossier de surendettement ;
  • ou dans le cas de la cessation de l’activité en étant indépendant.

Avec la loi Pacte, il est aussi possible d’arrêter son PER lorsque le souscripteur doit construire ou acheter sa résidence principale. L’argent peut donc être : débloqué pour servir à ce projet.

Sortir en capital

Autrefois, pour accéder à votre PER, on procédait à une rente viagère le jour de votre retraite. Il est présentement possible de sortir aussi bien en rente viagère qu’en capital pour avoir accès à sa PER avant la retraite. Les épargnants se voient donc offrir une meilleure liberté ainsi qu’une meilleure flexibilité.

Clôturer son PER en bonne et due forme

Pour clôturer votre PER, vous vous devez d’adresser une demande de retrait par courriel. Elle doit être : adressée à l’organisme qui a la gestion de votre PER en main. Une lettre recommandée avec accusé de réception est : conseillée pour ce faire. Quelques documents doivent être joints à cette lettre. Il s’agit de votre RIB, de vos documents d’identité et du motif de votre demande. Votre argent peut ainsi donc être : défloqué afin de vous servir.

En somme, avec la loi Pacte, il est possible d’arrêter son Plan Épargne Retraite avant sa retraite. Pour ce faire, il faut réunir certaines conditions pour sortir soit en capital, soit en rente viagère.

Les avantages et inconvénients de l’arrêt d’un PER

Arrêter un Plan Épargne Retraite peut avoir des avantages et des inconvénients. Pensez à bien les prendre en compte avant de passer à l’action.

Le premier avantage est que vous pouvez récupérer votre argent si vous avez besoin d’une somme importante pour un projet, une urgence ou autre. Le capital issu du PER n’est pas soumis à la fiscalité, sauf si la sortie se fait en rente viagère.

En arrêtant votre PER, vous disposez aussi d’un choix plus large pour investir sur des placements dynamiques avec davantage de risques mais aussi potentiellement de meilleurs rendements comme les actions ou encore les ETFs. Vous êtes ainsi moins contraint par rapport aux supports d’investissement proposés dans le cadre du Plan Epargne Retraite.

Malgré ces avantages, il y a néanmoins quelques éléments à prendre en considération qui peuvent être perçus comme étant des points faibles au moment où l’on décide d’arrêter son PER. Tout d’abord, pensez à bien noter que sortir son argent du plan équivaut aussi à renoncer aux déductions fiscales jusqu’à 8 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS).

Autre point négatif : lorsque vous retirez vos fonds anticipativement, cela signifie que votre épargne-retraite ne bénéficiera plus du temps nécessaire afin qu’elle puisse croître tranquillement sans être ponctionnée par l’impôt, notamment sur un certain nombre d’exemples tels que les gains boursiers ou encore les intérêts composés qui ont besoin de temps pour se développer.

Pensez à bien noter que fermer votre PER peut aussi engendrer des frais tels que les pénalités sur les versements. Ces dernières peuvent atteindre jusqu’à 5 % du montant bloqué dans le plan d’épargne retraite. Notez toutefois qu’en cas de décès, ces pénalités ne sont pas appliquées et vos héritiers récupèrent l’argent sans avoir à payer une amende pour la clôture anticipée.

Pour toutes ces raisons, nous vous conseillons de bien réfléchir avant d’arrêter votre Plan Épargne Retraite et si vous êtes indécis, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel en gestion patrimoniale ou un expert-comptable afin qu’ils puissent évaluer avec vous les différents scénarios selon votre situation personnelle.

Les alternatives au PER pour préparer sa retraite

Si vous avez décidé d’arrêter votre Plan Épargne Retraite, pensez à bien connaître les différentes alternatives qui s’offrent à vous pour continuer à préparer votre retraite. Voici quelques options possibles :

1• Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) : ce produit d’épargne permet de placer son argent sur des actions européennes et bénéficie notamment de l’exonération fiscale des plus-values sous certaines conditions. Les versements sont libres et peuvent être retirés facilement.

2• L’assurance-vie : cette formule permet aussi aux épargnants de constituer un capital ou une rente pour leur retraite tout en ayant la possibilité de récupérer leur argent avant le terme du contrat. Pour bénéficier d’une fiscalité avantageuse, il faut que le contrat ait été ouvert avant 70 ans et que les primes versées n’aient pas dépassé 150 000 euros.

3• Le rachat partiel du PER : même si clôturer définitivement un Plan Épargne Retraite comporte certains inconvénients, il peut être possible dans certains cas précis de procéder au rachat partiel du plan afin de récupérer une somme ponctuelle sans avoir à fermer complètement le compte investi.

4• Les sociétés civiles immobilières (SCI) : ces structures permettent aux particuliers d’investir ensemble dans l’immobilier locatif tout en profitant des avantages fiscaux offerts par ce type de placement. Les loyers perçus ainsi que les plus-values à la revente peuvent être transférés vers un autre produit d’épargne comme l’assurance-vie ou encore le PEA.

Il existe divers moyens pour préparer sa retraite sans passer par un Plan Épargne Retraite. Avant de prendre une décision, il est toujours recommandé de bien réfléchir et de demander conseil auprès d’un expert-comptable ou de tout professionnel qualifié dans le domaine financier afin qu’il puisse vous aider à choisir la solution qui convient le mieux à votre situation personnelle.