C’est quoi la gastrite ?

1546

Douleurs à l’estomac, nausées, ballonnements. Derrière de telles plaintes se trouve souvent une inflammation de la muqueuse ou gastrite. Cette condition survient fréquemment sous sa forme aiguë même si elle peut tout aussi être chronique. Lisez ici pour découvrir comment reconnaître et soulager une gastrite.

La gastrite : qu’est-ce que c’est ?

La gastrite est une inflammation de la muqueuse gastrique, provoquant des dommages superficiels à profonds dans le tissu glandulaire de l’estomac. Cette condition est le plus souvent associée à de l’inconfort, des douleurs dans la région abdominale ou vers le haut de l’abdomen.

A lire aussi : La téléconsultation en psychiatrie : un pas en avant pour la santé mentale

Les causes de la gastrite

Les causes de la gastrite sont nombreuses et comprennent : Les bactéries Helicobacter pylori, l’utilisation de certains médicaments notamment les anti-inflammatoires non stéroïdiens, la consommation d’alcool, le tabagisme, le stress à long terme et certains types d’aliments (plats gras, sucrés ou épicés). Une autre cause moins fréquente de gastrite est une affection appelée reflux biliaire. Ici, la bile s’écoule vers le haut de l’intestin grêle et dans l’estomac, où elle endommage la muqueuse.

Types de gastrites

Fondamentalement, les formes aiguës et chroniques sont distinguées.

A découvrir également : Loi de Miller expliquée : comprendre le nombre magique en psychologie

  • Dans la gastrite aiguë, il y a un développement rapide de la maladie qui s’accompagne généralement d’un inconfort soudain tel qu’une douleur abdominale sévère. Ceux-ci disparaissent généralement après un court laps de temps, soit de manière spontanée, soit avec un traitement approprié.
  • La gastrite chronique, en revanche, se développe progressivement mais présente des symptômes comparables souvent non spécifiques. En fonction des causes, les médecins distinguent le type A (gastrite auto-immune), le type B (gastrite bactérienne) et le type C (gastrite chimique).

Les symptômes de la gastrite

Gastrite aiguë

Les symptômes suivants peuvent survenir :

  • Mal de ventre
  • Sensation de satiété
  • Pyrosis
  • Nausées, parfois accompagnées de vomissements,
  • Rôt
  • Anorexie
  • Ballonnement

Certains de ces symptômes peuvent également survenir avec d’autres maladies du système digestif.

Gastrite chronique

Les symptômes possibles comprennent :

  •  Douleur abdominale supérieure légère à sévère,
  • Manque d’appétit
  • Anorexie
  • Sensation de pression dans l’abdomen,
  •  Rôts
  •  Nausée.

Les symptômes physiques de la gastrite chronique ne sont pas toujours clairs car ils peuvent être accompagnés de pas ou seulement de plaintes mineures. Si les dommages progressent, il peut y avoir destruction des glandes gastriques, voire l’atrophie de la muqueuse gastrique.

Prévention et traitement

La gastrite est traitée de différentes manières, en fonction des symptômes et des causes, et de la gravité de l’inflammation. Pour autant, il est important d’éviter l’alcool et la nicotine si vous souffrez de gastrite. Les médecins recommandent aussi de manger des aliments doux pour l’estomac, comme du pain grillé ou de la bouillie, tout en évitant le café et les aliments gras ou épicés. Se reposer est également conseillé. Si les symptômes ne disparaissent pas ou s’aggravent, le trouble est généralement traité par voie médicamenteuse avec des antiacides.

Les facteurs de risque de la gastrite

Au-delà des causes directement liées à la consommation de certains aliments et boissons, il existe plusieurs facteurs de risque associés à la gastrite. Les personnes atteintes d’une maladie auto-immune, comme la thyroïdite ou le diabète, peuvent être plus susceptibles de développer une gastrite chronique. De même, certains médicaments tels que l’aspirine ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène et le naproxène peuvent aussi augmenter les chances de souffrir d’une inflammation gastrique.

Les infections bactériennes sont aussi un facteur important dans le développement de la gastrite. L’infection par la bactérie Helicobacter pylori est courante chez environ 50% des adultes dans le monde entier et peut causer une inflammation aiguë ou chronique de l’estomac. Cette infection peut entraîner des ulcères gastriques si elle n’est pas traitée.

Certains comportements peuvent aussi contribuer au risque accru : fumer régulièrement étant particulièrement préjudiciable pour votre santé digestive en général et augmente vos chances d’avoir une gastrite.

Vous devez éviter les habitudes pouvant vous prédisposer à son apparition. Si vous faites partie d’un groupe à haut risque, parlez-en avec votre médecin traitant pour établir les mesures appropriées permettant leur minimisation voire évitement complet.

Comment diagnostiquer la gastrite

Si vous pensez être atteint de gastrite, vous devez consulter un médecin dès que possible. Le diagnostic de la gastrite commence généralement par un examen physique et une évaluation des antécédents médicaux du patient. Votre médecin peut aussi vous poser des questions sur vos symptômes actuels et passés, ainsi que sur votre régime alimentaire habituel.

Votre médecin peut utiliser plusieurs méthodes pour diagnostiquer la gastrite. L’une d’entre elles consiste en une endoscopie gastrique, au cours de laquelle le tube digestif est inspecté à l’aide d’un endoscope inséré dans l’estomac par la bouche. Cette méthode permet non seulement de visualiser les zones affectées, mais aussi de prélever des tissus pour analyse au laboratoire.

Les tests sanguins sont aussi utiles lorsqu’il s’agit d’évaluer si une infection bactérienne telle qu’Helicobacter pylori est présente chez le patient : ces mêmes tests peuvent aider à déterminer si les niveaux d’inflammation sont élevés dans votre corps.

Un autre test utilisé pour diagnostiquer la gastrite associée à Helicobacter pylori implique l’utilisation d’un souffle au carbamide (ou urease breath test) qui mesure les niveaux élevés de gaz carbonique dans votre respiration après avoir ingéré un liquide spécial contenant 100 mg ou plus de cette même bactérie.

Vous devez bénéficier d’un plan de traitement optimal adapté à vos besoins individuels.